Histoire du Genevois

Vuache, Haute-Savoie, Ain, Genève, Histoire, monuments, musées, expositions, peinture, actualités économiques et sociales. Rhône. Eloise, Arcine, Chaumont, Clarafond, Chevrier, Vulbens, Valleiry, Dingy-en-Vuache, Savigny, Minzier, Jonzier, Vers

15 août 16

St-Julien, villa A. Laverrière 1939

Septembre 2012. Une belle villa construite avant guerre par Alphonse Laverrière sera détruite à Saint Julien en Genevois (74). Elle se trouve dans le centre de Saint-Julien, en face de la gare, avenue de Ternier n°1.

Voir les photos ci-dessous et aussi dans l'album photos colonne de droite.

de_face  fa_ade_2

 

derri_re

 

Alphonse Laverrière (1872-1954), architecte en Suisse (Genève et surtout Lausanne).

Alphonse Laverrière est né le 16 mai 1872 à Carouge, au numéro treize de la rue du Pont Neuf (numéro cadastral 167). Son père, prénommé Pierre, exerçait la profession de tonnelier. Sa mère, Caroline Blanche Dacati était peut-être d’origine italienne. La famille était catholique. A. Lavarrière semble avoir gardé un mauvais souvenir de son enfance : était-ce difficile de s'intégrer à la société carougeoise ?

Son premier patron en architecture fut John Koch, à Genève. Puis dans les années 1889-1890, le jeune Alphonse fréquente l’Ecole municipale des Beaux-Arts. Il part ensuite faire son service militaire en France. De 1893 – 1902 il se trouve à Paris à l’Ecole des Beaux-Arts. Il y fréquente Alexandre Carnoletti, Jean Frédéric Caillens, Eugène Monod. En 1903 il est de retour en Suisse et travaille à Lausanne.
Durant sa carrière il accumule de hautes fonctions : Président de l’Oeuvre (une association romande d'art et d'industrie, conservatrice et chauvine), membre de la Commission fédérale des Beaux-Arts, membre de la Commission fédérale des Arts appliqués, professeur puis directeur à l’Ecole cantonale de dessin à Lausanne… Il enseigne à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

Ses réalisations ont des styles très variés, parfois massifs et lourds, parfois classiques et géométriques.
Dans la région de Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie), au Châble, il réalise la fabrique de bonneterie pour M. Rau (1907-1909) . Ce bâtiment tripartite comprenait des ateliers, des bureaux, un réfectoire, des salles de douche et une loge pour le concierge près de l’entrée. Le tout pour 170 ouvrières.L'usine s'arrête en 1933 mais les bâtiments sont repris en 1939 par Frédéric Meyer pour une usine d'aluminium. Toute activité cesse en 2003.
http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=804
http://www.la-salevienne.org/CPA-max.php?Indcart=521
http://www.beaumont74.fr/iso_album/il_etait_une_fois_l_alsacienne.pdf
http://www.cc-genevois.fr/pdf/plaquette_ve.pdf
http://www.presilly.fr/vivre-a-presilly/economie

Alphonse Laverrière fait également  la villa Jacquet (1920) à Beaumont pour son neveu qui avait des magasins de confection. La villa évoque le régionalisme avec son large avant-toit et son soubassement en pierres. Il construit une villa pour André Girod à Pomier (1904 et 1937).
La villa de Saint-Julien (photos ci-dessus) date de 1939.


Quelques-unes de ses réalisations :
La Tour de Bel-Air (1931, Lausanne) photo à droite :800px-TourBelAir2
Le tablier du pont Chauderon (1901) à Lausanne.

La façade de la gare de Lausanne.
Le Tribunal fédéral à Lausanne, classique et sobre.
Le jardin botanique (colline de Montriond, Lausanne).
Le cimetière du Bois-de-Vaud à Lausanne (1919)
L'ancienne banque fédérale (aujourd'hui Manora, place Saint-François, Lausanne).
La Grande Salle de Nyon -1928-1932).
Le monument de la Réformation à Genève (avec d’autres).

A lire sur le blog d'Antoine Vielliard, conseiller général de Saint Julien en Genevois (74), une note du 20.07.2012 :
Une villa construite par Alphonse Laverrière sera prochainement détruite à Saint Julien en Genevois (74)
http://portevoix.blog.tdg.ch/tag/villa+taponier

Un livre est paru sur lui :
Titre : Alphonse Laverrière, 1872 - 1954 : parcours dans les archives d'un architecteAlphonse
Sous la direction de Pierre Frey

Les archives de la construction moderne (EPFL, Lausanne) 1999,

Voir aussi :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Laverri%C3%A8re
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F27378.php
http://acm.epfl.ch/page-26703-fr.html
http://portevoix.blog.tdg.ch/tag/villa+taponier
http://infoscience.epfl.ch/record/54868/files/Laverriere%20p51-57.pdf
http://archiwebture.citechaillot.fr/fonds/FRAPN02_LAVAL
http://books.google.fr/books?id=Uq4EDaTanWwC&pg=PA216&lpg=PA216&dq=magasin+montres+zenith+paris+Laverri%C3%A8re&source=bl&ots=YGUdf8c1np&sig=JGBB2kzjfTeoF_QtV4iTxBOgz_Q&hl=fr&sa=X&ei=8Cl1ULvIEoPO0QW8pYCYBg&sqi=2&ved=0CD4Q6AEwBQ#v=onepage&q=magasin%20montres%20zenith%20paris%20Laverri%C3%A8re&f=false


Commentaires

Poster un commentaire







 
Remonter