Histoire du Genevois

Vuache, Haute-Savoie, Ain, Genève, Histoire, monuments, musées, expositions, peinture, actualités économiques et sociales. Rhône. Eloise, Arcine, Chaumont, Clarafond, Chevrier, Vulbens, Valleiry, Dingy-en-Vuache, Savigny, Minzier, Jonzier, Vers

21 sept. 08

Les Celtes ont-ils existé ?

Vu ce texte excellent du 18 avril 2007, sur le site d'Archéolandes, consacré à l'archéologie dans le Grand Sud-Ouest. On lira avec profit les chroniques de ce site qui intéressent au-delà de leur région. Voir la page "forum".

http://www.archeolandes.com/forum/index.php

logo2b12

Je fais du copier-coller.

Extrait d’Archéolandes :

« Les archéologues britanniques ont le chic pour remuer le cocotiers des certitudes : après John Collis et Peter Wells, Simon James s'illustre dans la remise en cause de la "celticité" de l'Europe à l'Age du Fer (telle que développée en France par des historiens souvent déconnectés du terrain) en réalisant un site internet (qui doit beaucoup à son ouvrage "The Atlantic Celts : Ancient People Or Modern Invention ?") sur le sujet : http://www.le.ac.uk/ar/stj/celtindex.html

in english, of course !

celtslogo5

Pour mémoire, un copier-coller d'un autre post de ce forum:

- COLLIS J. "Celts: Origins, Myths and Inventions"  (2001). L'auteur est non seulement archéologue de l'âge du fer, mais il est surtout un spécialiste européen des Celtes. […]

Très récemment, Barry Cunliffe à signé "Les Celtes" chez In Folio, collection Illico : cet ouvrage au format poche, peu coûteux et rédigé par un auteur connu est excellent pour comprendre les réserves que l'on peut avoir sur le peuplement de l'Europe durant l'Age du fer.

Pour rappel, deux articles de John Collis peuvent être consultés :

http://www.archeolandes.com/cms/index.php?page=aquitains-et-vascons

- John Collis, Celtes, culture, contacts, confrontation et confusion, in Aquitania, XII 1994.

http://www.archeolandes.com/documents/celtes.pdf

- COLLIS (J.) : 1998 : « Los Celtas Antiguos y Modernos », in. Arenas (J.-A), Palacios (M.-V.) (dir.) : El origen del mundo celtibérico, Actas de los encuentros sobre el origen del mundo celtibérico, Molina de Aragón, 1998, Guadalajara, 1999, p.13-20.

http://www.archeolandes.com/documents/celtas.pdf

Dans une émission sur RadioFrance il y a quelques mois, C. Goudineau et d'autres mettaient en évidence la nouvelle tendance des chercheurs européens dans le domaine de l'étude de l'Age du fer [...] à savoir que si l'on emploie le terme de "celte" pour désigner des populations occidentales protohistoriques [= entre la Préhistoire et l'Histoire], il ne faut plus en parler pour le dernier millénaire et avec en fond la notion d'invasion ou de migration, mais bien se rendre compte qu'il existe des populations, héritières du Chalcolithique (campaniforme ?) [entre la Préhistoire et l'Age du Bronze] qui ont développé des traits communs, commercent ensemble, sans pour autant que cela soit un bloc indissociable.

Barry Cunliffe évoque d'ailleurs l'existence d'une langue ou d'un ensemble d'idiomes proches au niveau de l'arc atlantique [Ouest européen] durant l'Age du Bronze, nécessaire à la diffusion d'une culture matérielle proche, voire commune, ce qui relativise l'habituelle théorie de la diffusion d'une langue "celte" quelques siècles après.

La question du peuplement protohistorique en Occident est donc beaucoup plus complexe que l'habituel schéma d'une unique culture (dite "celte") diffusée en quelques siècles au cours du dernier millénaire.

On a bien réussi à faire le deuil de la "civilisation des champs d'urnes", pourquoi pas de "civilisation celte"?

Hervé. »


Commentaires

Poster un commentaire







 
Remonter