Histoire du Genevois

Vuache, Haute-Savoie, Ain, Genève, Histoire, monuments, musées, expositions, peinture, actualités économiques et sociales. Rhône. Eloise, Arcine, Chaumont, Clarafond, Chevrier, Vulbens, Valleiry, Dingy-en-Vuache, Savigny, Minzier, Jonzier, Vers

15 déc. 07

Marin de Montchenu

Marin de Montchenu

Seigneur du Vuache, maître d’hôtel et ambassadeur de François 1er

Résumé

Marin de Montchenu naquit vers 1590 dans une famille originaire du Dauphiné et dont une branche implantée en Genevois servait depuis longtemps les rois de France.

A Amboise, alors que Louis XII n’a pas de fils, Marin devient grâce à ses protecteurs l’un des compagnons d’enfance du futur François 1er. Dès 1509, il guerroie en Italie. Il se trouve à Marignan (1515) et à Pavie (1525).

A la cour de France il exerce de nombreuses fonctions : maître de chambre, maître d’hôtel, maître des cérémonies... Il est directement subordonné au Grand Maître Anne de Montmorency. On le voit s’occuper des dépenses de bouche, certifier pour l’administration le prix de pièces de tissu, d’un achat de vaisselle d’argent... Il vérifie les travaux d’un charpentier au château de Saint-Germain.

François 1er l’envoie comme ambassadeur à Genève et à Berne. Il y mène des intrigues et recrute des soldats. Pour les payer il doit parfois hypothéquer ou vendre ses biens personnels. Il fut chargé de mettre fin à la querelle entre le duc de Savoie et le comte de Genève. Le roi l’envoya devant le Parlement de Paris afin d’obtenir des subsides. Marin fut nommé sénéchal et gouverneur du Limousin  En 1538 il inspecte la frontière picarde.

Il meurt en 1546.

Voir mon article complet sur Marin de Montchenu dans Echanges et voyages en Savoie, Actes du XLe Congrès des sociétés savantes de Savoie, St-Jean-de-Maurienne 2004, Travaux de la SHAM 2004-2005 et L'Histoire en Savoie n°11 nlle série 2006, page 117.

[Comme je me suis servi de mon texte pour faire la page Wikipédia sur Marin de Montchenu, je dois ajouter la mention suivante : « Ce texte est disponible sous les termes de la Licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported (CC-BY-SA) »]


Commentaires

Poster un commentaire







 
Remonter